Le grand démontage !

La vieille et monumentale chaufferie, au bord du canal de l’Ourcq, n’est plus qu’un squelette désarticulé, une enveloppe éventrée, un amas des matières poussiéreuses, un cadavre éliminé par petits morceaux, des débris évacués détruits ou recyclés. Le temps est à la réhabilitation d’un quartier vers une « boboïsation »certaine, un cadre de vie plus agréable et moins industrieux. La Villette, nouvel espace de flâneries, de jeux d’enfants, de promenades des chiens, de concerts en plein air.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour Sandrine et Arnaud.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :